Les obstacles au changement

Publié le 29/03/2017 à 13:32
J’ai accepté de participer à l’émission les ânes de SUD RADIO en campagne, et comme on me demandait un billet d’humeur, j’ai eu envie d’évoquer les futures présidentielles. Et bien sûr, j’ai eu envie d’en parler à ma manière. Peut-être n’avez-vous pas écouté l’émission*, voilà en résumé ce que j’ai dit :

Dans un peu plus de trente jours, on changera de président, tant mieux. Le changement c’est maintenant avait dit un certain président !


Changer pour qui ?


Je pourrai regarder les astres mais je ne suis pas madame IRMA et je vais donc laisser ma boule de cristal de côté. Même si personne ne contestera mes dons pour jouer avec les boules.


Je vais plutôt me servir de mes dons de psy... En thérapie, il y a trois sortes de patients : les visiteurs, les plaignants et les acheteurs.


Les premiers, visiteurs sont souvent des hommes emmenés par leur partenaire qui n’ont pas réellement envie de changer. Les seconds viennent pour se plaindre, ce sont le plus souvent des femmes qui n’ont pas non plus envie de changer mais veulent que ce soit leur partenaire qui change. Heureusement il y a les acheteurs, eux viennent vraiment pour changer. Ils sont prêts à acheter les compétences du thérapeute.


Alors comment faire pour que ça change en France ?


Vous l’avez compris, il faudrait que nous devenions tous des acheteurs. Donc le visiteur doit avoir envie de profiter du talent du thérapeute et réaliser qu’il a tout à gagner à changer. Le plaignant doit réaliser qu’il doit changer de stratégie s’il veut que sa vie change. Ce qui est souvent plus compliqué car les plaignants se plaindront toujours des compétences du thérapeute.


Alors je m’adresse à tous les Français, dans quelle catégorie vous classez-vous ?


Attention, réfléchissez bien avant de répondre. Si vous vous pensez acheteur, qu’avez-vous fait en vous-même pour changer et donc faire changer un peu votre entourage ? Car rappelez-vous cette phrase de GANDHI : « Soyons les changements que nous voulons pour le monde. »


Vous comprendrez maintenant pourquoi en politique je reste toujours au dessus des parties.




*Mardi 28 mars, de 17 h à 18 h en compagnie de Jacques MAILLOT et Michel GUIDONI. En invitée : Liane FOLY

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 31/03/2017 à 09:08

Réponse de CheyN

Contre toute attente, et bien loin de ce marasme médiatico-politique navrant et irresponsable dans lequel nous nous engluons depuis un certain temps, j'ai découvert un candidat qui m'a littéralement réconciliée avec la réalité de la chose publique (Démocratie) et qui a éclairé ma vision de la Politique.

François ASSELINEAU m'a rappelé à quel point la Beauté de la France mérite d'être redorée et m'a permis de remettre les choses dans leur contexte géopolitique actuel avec lucidité et bon sens :: rien que ça !

Eh oui, François Asselineau avec l'UPR, me semble être le seul en lice qui se préoccupe SINCEREMENT de l'intérêt des français (la base pour un chef de l'état français non ? et pourtant rarissime!!!) ::

Un ovni, donc, dans ce paysage électoral honteusement dissipé, où il me semble qu'un peu plus de VRAI BON paternalisme et de Rigueur seraient nécessaires pour sauver la Démocratie "à la française".

Nous, êtres humains, inter-agissons tous les uns avec les autres, et nous avons aussi chacun nos spécificités propres, construites à partir de nos histoires et cultures propres, familiales ou identitaires. Il en va de même d'une culture, d'un état, d'une nation etc.
Concilier l'intérêt particulier avec l'intérêt général requiert de solides connaissances, et une de expérience pointue. Une fois n'est pas coutume, mais il me semble que François Asselineau est de taille pour mener ce projet pour la France.
https://www.upr.fr/programme-elections-presidentielles-france

En tout cas, quand on sait que la plupart des français ne savent plus à quel candidat se vouer et qu'ils sont tous écoeurés des politiques, je pense que cela vaut la peine d'écouter au moins la façon dont celui-là présente son programme et assume la pleine responsabilité d'une telle fonction.

"Si tu ne sais plus où tu vas, regardes d'où tu viens" dit le proverbe.Il s'agit de réactualiser la force de notre Histoire à l'aune du XXIème siècle, ni plus ni moins..

Et puis, n'en va t-il pas de notre responsabilité de citoyen de nous intéresser aussi aux candidats non médiatisés ? Après tout il en va de NOTRE avenir, non ?

Quoiqu'il en soit, si NOUS ne nous intéressons pas à la Politique, la politique elle s'intéresse à NOUS, c'est certain.

A mon avis c'est aussi une excellente façon de réveiller notre bel esprit critique et courageux, tel que nous invite à le faire Brigitte ici même, et de mesurer à quel point nous sommes prêts à nous changer justement : sommes nous prêts à regarder au-delà des partis et des parti pris ? Au-delà des clichés simplistes, réducteurs et insultants pour notre intelligence ?

Et plutôt que de discuter du doigt qui pointe (oh mais t'as vu la tête qui'l a ?) ou de la forme de la lune (hein ? mais vouloir sortir de l'Europe c'est être FN non ?) sommes nous prêts à sortir de nos paresseuses torpeurs et à REFLECHIR ensemble et POUR DE VRAI à la bonne DIRECTION à prendre AUJOURD'HUI ? ^=^