Planning Sud Radio : semaine du 19 décembre 2016

Publié le 19/12/2016 à 12:09

Retrouvez-moi sur Sud Radio de 14h à 16h. Pour intervenir, poser une question ou demander un conseil appelez le 0826 300 300. 




Lundi 19 avec Loïck ROCHE 


Les amours sur le lieu de travail 


 


Mardi 20 avec Pascal NEVEU


Quels sont les solutions pour lutter contre l’infidélité ?


À 15 h, intervention de Isabelle Broué, réalisatrice de Lutine, sur le polyamour. 


 


Mercredi 21 avec Sophie CADALEN


Le plaisir : comment entretenir sa capacité à se faire du bien et à se faire plaisir ?


Journée mondiale de l’orgasme


 


Jeudi 22 avec Arnaud RIOU


Qu’est-ce que l’engagement signifie ? Est-ce plus compliqué aujourd’hui ? 


 


Vendredi 23 avec Gilles VERVISCH


Les fêtes, un moment positif ou au contraire stressant ?


Julie DUCHEMIN par téléphone pour ses week-ends amoureux


 

Pour pouvoir réagir, nous invitons à vous connecter Se connecter

Le 27/12/2016 à 21:40

Réponse de CheyN

@angela :: je n'en espérais pas moins de Toi ! Dans le fond nous sommes en phase, cela semble évident. ;'D

Quant à moi, je pense que si j'ai ce besoin de confondre ainsi la "violence" avec la "puissance" c'est tout simplement parce que je cherche à désamorcer "à tout prix" l'effet déflagratoire de la violence qui tire sa force de la peur et la terreur. Or c'est souvent ce que l'on perçoit comme étranger ou extérieur à soi qui nous fait peur et donc qui nous rend plus perméable aux effets de la violence.

En incluant la violence comme une donnée intrinsèque à la Vie, je me réapproprie l'énergie qui la sous-tend et j'en fais autre chose, une force créative pure en fait ... Mais justement ce n'est plus de la violence. Et je pense que c'est là que mes termes étaient mal choisis, et où tu ne pouvais me suivre dans mon raisonnement, à juste titre.

Quoiqu'il en soit merci de m'avoir lue avec tant d'attention Angela ; cela me touche beaucoup :: un très beau cadeau en soi-e que cela, oh-si ! ^=^
Le 26/12/2016 à 18:11

Réponse de angela

CheyN, j'ai vraiment du mal à comprendre l'intégralité de tes pensées... Je suis désolé... Mais, a priori, de ce que j'en comprends, même si je suis d'accord pour partie (avant d'accuser les autres et de leur en vouloir, plutôt se centrer sur soi et travailler sur soi), je ne partage pas ton message dans son intégralité. La violence, qu'elle soit psychologique, physique ou sexuel, est intolérable et ne devrait pas être toléré. Mais, oui, bien entendu, on peut toujours se dégager de la violence quand on est adulte (pas quand on est enfant!!!!!), par exemple décider de partir quand on vit du harcèlement moral, et bien sûr toujours le "fameux" travail sur soi. On peut se remettre de tout ou presque, mais est-ce une raison pour le tolérer? On peut souhaiter un monde sans violence, on peut l'espérer. Et se battre pour cela. Pour nos enfants. Mais se battre sans armes...Ne pas combattre la violence par la violence, la combattre plutôt par la prise de conscience, la notre et celle des personnes qui nous entourent.
Le 25/12/2016 à 01:15

Réponse de wind45

Bonjour Brigitte,
Je suis Patricia, je suis intervenue lors de l'émission avec Loick Roche, et nous avons clôturé ensemble.
je vous remercie pour votre écoute bienveillante.
J'aurais tellement aimé pouvoir dialoguer avec vous plus longuement, j'avais tant de choses à partager, l'envie aussi de donner de l'espoir aux couples qui traversent des tempêtes....
J'ai décidé que j'allais écrire un livre, pour témoigner en espérant pouvoir transmettre un peu de réconfort et de lumière....
Je reviendrai sans doute vers vous, un jour .
Grace à vous, vos conseils, et le travail intérieur que j'ai mis en place depuis des années, je peux dire, que malgré les grandes tempêtes, et toutes les souffrances que nous avons du traverser, je vis une très belle histoire d'amour, et je m'en nourrie chaque jour. Les expériences douloureuses nous ont fait grandir, et nous continuons à transcender chaque jours, ces moments difficiles du passé. La résilience est un nectar divin !
Merci d'être celle que vous êtes, merci pour l'intensité et la grandeur de votre émission, je reste toujours très touchée par l'analyse très fine que vous avez des personnes, et des relations, sans oublier votre dimension spirituelle.
Je vous souhaite de très douces fêtes de fin d'année !
A très bientôt !
Patricia
Le 24/12/2016 à 16:54

Réponse de CheyN

@angela :: oui en effet j'ai un peu de mal à exprimer ce que je veux dire au sujet de la violence ... j'élabore ma conception en écrivant pour tout te dire ... C'est ce que j'aime d'ailleurs dans ces discussions :: partager nos opinions pour faire la part de nos différents points de vue sur un thème, et élargir ainsi la perspective d'ensemble du coup ! Extra ! ;'D

// 2ème tentative //
En lisant ton indignation sur toutes les violences du quotidien que tu perçois, je me disais que la tentation devait être grande de désirer éliminer toute forme de violence sur la planète. C'est aussi une forme de violence en soi, soit dit en passant ! ;'D

Tout comme la graine pour germer jusqu'au bébé pour naître et grandir doivent faire appel à une énergie forte que l'on pourrait nommer "violence", nous, êtres humains avons souvent besoin d'un choc négatif pour évoluer et avancer. Le tout étant de reconnaître comment cette violence résonne en nous ::
par une douleur, comme étant la possible manifestation d'une action violente vécue comme "non juste" pour nous ?
Une violence "juste" (qui fait oui) pour nous ne pourrait-elle pas générer du plaisir a contrario ? L'orgasme est violent, un éternuement est violent ; un rire, un chant ou une saveur peuvent l'être tout autant ... Ou peut être devrions nous plutôt parler là de "puissance", "violence" étant trop fortement connoté négativement ?

En fait je pense que ce que je veux exprimer c'est que pour moi la violence est avant tout une énergie qui agit spécifiquement, comme toutes les formes d'énergie ...
Mais je vais essayer d'aller au bout de ma "résonance" ... ='D

Dans le cas de violence "non juste" (qui fait non) pour nous, que l'on pourrait nommer "douleur" que pouvons nous en faire ? ::
- une souffrance à l'effet destructeur produit par une douleur non reconnue ?
- un signal d'alerte qui nous intime de nous sortir de la situation de violence en question ?
- ...

Paradoxalement, loin de légitimer la souffrance, cette conception du "faire avec" contenue dans l'acceptation du principe de violence permet d'accepter que la violence toxique, tout comme les désagréments de la vie sont des éléments intrinsèquement négatifs qui par définition se renforcent et nous détruisent quand on les nie.

Or, vouloir éradiquer un fait avéré (la violence fait partie de nous) revient à le nier.
Tandis qu'accepter que cela fasse partie de la Vie, loin de nous résigner face à une douloureuse fatalité nous redonne du pouvoir pour transformer notre négation (cela ne devrait pas exister), en affirmation (je comprends que j'atteint ici ma limite ; qui je suis et je le respecte).

D'où l'importance que tu évoques avec force de conviction, d'apprendre à nos enfants à reconnaître leurs émotions et ainsi discerner la violence qui leur fait mal, qui du coup ne les détruira pas ; de la douleur (type frustration) qui les aide à grandir, par exemple.

Dans le cas du harcèlement, c'est pareil. Il ne s'agit pas plus d'espérer faire disparaître (nier) la douleur que d'en faire une souffrance indépassable (victimisation), mais plutôt de reconnaître la faille (l'invitation à évoluer etc se renforcer) que cela révèle de nous.

C'est alors que la violence de l'autre peut devenir paradoxalement une authentique opportunité de produire de l'Amour pour soi je pense.
C'est aussi tout le travail de transformation que nous pouvons opérer sur nos négativités en général, et le principe de nos incarnations sur cette planète en fait ... ?
Chouette ou bien ... ? ^=^
Le 23/12/2016 à 19:24

Réponse de angela

CheyN, j'avoue ne pas avoir trop compris ta vision de la violence :) De ce que j'en ai compris, a priori, je ne partage pas ton point de vue. Oui, on peut se dégager de certaines "violences", une fois adultes, tout particulièrement de la fameuse "peur du regard de l'autre"; et on aurait nécessité, tous, à travailler cette peur me semble t-il... Pour le reste, je ne suis pas convaincue. Le harcèlement moral par exemple, impossible de s'en dégager tant qu'on est en situation. Et puis, les enfants?... Bien sûr, il y a de la violence de par le processus même d'être vivant: la naissance, la maladie, la compétition (qui, tant qu'elle reste dans une certaine mesure, est effectivement "naturelle"). Mais, pour le reste, la violence ne devrait pas avoir lieu dans nos sociétés dites civilisées, et encore moins quand il s'agit d'enfants.

Mais, malgré ce discours, je reste optimiste et confiante pour l'avenir. Joyeux Noel!!!! :)
Le 23/12/2016 à 17:55

Réponse de CheyN

:: Voici mes impressions sur les émissions de Brigitte sur SUD RADIO de cette semaine ::

- Lundi avec Loïck ROCHE, Le Juste = Concernant les témoignages de femmes soignantes abusées, j'ai beaucoup aimé l'allusion de Brigitte à privilégier l'image d'une Femme désirante qui s'assume à celle d'une victime trop bonne qui subit :: une autre occasion de transformer la douleur issue de la violence du harcèlement sexuel en se réappropriant son Pouvoir (l'Autre qui me fait violence est le jouet du pouvoir de séduction qu'il m'attribue" au lieu de "l'Autre m'agresse donc il me domine") ?

- Mardi avec Pascal NEVEU, Le Malicieux = Comme pour beaucoup de débats, il me semble essentiel de faire la part entre les idéaux et les faits :: prôner la fidélité absolue accessible à tous dans le meilleur des mondes est un idéal. Les nombreuses violences auxquelles nous auront à faire face dans nos relations suite à ce que nous auront perçu comme des infidélités de la part de l'Autre, est un fait qu'ilmi semble important d'accepter pour mieux les dépasser, encore une fois.

- Mercredi avec Sophie CADALEN, La Délicate = Spéciale dédicace pour l'auditeur Cyril et la possible homosexualité refoulée de sa compagne :: à manier avec des pincettes car les écarts entre un désir refoulé, un fantasme interdit et un désir exprimé peuvent être très délicats à franchir ...
Et puis "faire avec" plutôt que de croire que ce serait mieux sans !

- Jeudi avec Arnaud RIOU, Le Déli/t/Cieux =! Les cartes de l'adorable Grenouille et de l'Aigle majestueux tirées par Nora et Brigitte en direct m'ont si "bluffemment" séduite que j'ai rajouté illico le coffret des cartes de "l'oracle des animaux" sur ma liste au Père Noël !
Et puis dégageons nous des envies des autres pour mieux nous engager dans nos propres Vies :: et n'oublions pas que la meilleure façon de connaître quelqu'un est d'écouter ce qu'il dit des autres (et non ce qu'il dit de lui-même), une merveilleuse façon de "faire avec" la négativité des autres à mon sens !

Vendredi avec Gilles VERVISCH, Le Philosophe Pragmatique = Et puis pour tous ceux qui, comme l'auditrice Charlène, se désespèrent de perdre en optimisme, j'ai envie de rappeler que les émotions négatives sont des guides précieux pour nous signaler là où nous avons à regarder en nous.
Sinon je partage totalement cette mélodie de Noël sur nos puissances de Femmes à poils et à vrais tétons :: bientôt nos vulves velues et nos seins naturels seront des raretés des plus prisées !

=JOYEUX NOËL A NOUS TOUS =
Le 23/12/2016 à 16:05

Réponse de CheyN

@angela :: quelle formidable maman "suffisamment bonne" tu dois être :: parfaitement imparfaite ! ^=^ Tu sembles avoir une capacité d'empathie très forte, en effet ; et comme pour tout don cela implique de savoir en expérimenter aussi bien les malédictions que les bénédictions ::
ce que tu dis sur la violence permanente dans laquelle la plupart évoluent me refait penser aux échographies et la façon dont on s'introduit de plus en pus dans le vie du foetus. Et comme pour toutes choses cela a ses bons (sauver des vies) et ses mauvais cotés (engendrer des nouveaux traumas).
Tu sais je pense que le processus de Vie tel que nous l'expérimentons est violent dans son essence. Ce n'est pas tant les faits violents que la portée plus ou moins agressive qu'ils ont sur chacun qui fait des dégâts.

Je pense donc qu'une excellente façon de lutter contre la violence n'est pas d'espérer l'éradiquer mais d'en désamorcer les effets déflagratoires qu'elle peut avoir sur chacun d'entre nous en fait.
Cela revient à apprendre à ne pas cautionner la souffrance causée par une douleur en quelque sorte (être optimiste ? positiver ?) Et pour cela il faut déjà commencer par ne pas la nier et reconnaitre la douleur pour ce qu'elle est :: la violence de la Vie.
La douleur est un stress vital qui nous signifie qu'il y a un réajustement urgent à faire pour nous.
La souffrance est une façon de légitimer la douleur d'une certaine façon et donc de donner de la puissance à la violence ...
C'est passionnant oui ! ^=^
Le 23/12/2016 à 10:35

Réponse de

PAPA ALI GRAND MARABOUT VOYANT OCCULTE D'AFRIQUE SPÉCIALISTE
DES TRAVAUX OCCULTES , RITUEL MAGIE BLANCHE D'AMOUR POUR FAIRE RETOURNER L'ETRE AIMÉ, BRISER LA SOLITUDE AMOUREUSE RESOUDRE LA CRISE CONJUGAL,
RITUEL POUR ANNULER UN DIVORCE
ET SAUVER SON COUPLE,
MARIAGE OU UNION RAPIDE MEME LES CAS DESESPERES, MAGIE NOIR POUR SÉPARER UN COUPLE EFFICACEMENT SANS DANGER,
DÉBLOCAGE RAPIDE. CONFLITS AU TRAVAIL,
RITUEL POUR SAUVER SA CARRIÈRE PROFESSIONNELLE LES AFFAIRES ET LES TRAVAUX,
JE VOUS DÉBARASSE DES MAUVAIS SORTS
LES MALÉDICTIONS, LES MAUVAIS OEILS ET DE LA MALCHANCE QUI VOUS POURSUIT,
PROTECTION PAR UN PUISSANT TALISMAN EFFICACE
CONTRE TOUTES LES
DANGERS DIABOLIQUES SORCELLERIE LA MALCHANCE
DANS VOTRE MAISON COUPLE ET FAMILLE,
RITUEL POUR GARDER SON COUPLE
RITUEL AMOUR POUR DOMINER UN HOMME
RITUEL POUR ATTIRER UNE FEMME OU UN HOMME RITUEL POUR PORTEGER SON FOYER
RITUEL POUR SÉPARER DEUX PERSSONNE
RITUEL POUR DÉBLOQUER UNE SITUATOIN OU UNE AFFAIRES PERSONNEL
RITUEL POUR SE FAIRE AIMER DES AUTRES ETC...
RITUELS PUISSANTS EFFICACES ET DISCRETS
RÉSULTATS SURPRENANTS


JE VOUS AIDE ET VOUS CONSEILLE A RÉCUPÉRER VOTRE EX COPAIN OU EX COPINE MÊME EN COUPLE AVEC UNE AUTRE PERSONNE,
ENVOÛTEMENT D'AMOUR DURABLE,
DES TRAVAUX OCCULTES PUISSANT POUR ELOIGNER UN RIVAL OU UNE MAUVAISE PERSONNE, RITUEL POUR IMPOSER LE MARIAGE, LA FIDELITÉ ET HARMONIE DE COUPLE,

GUÉRISSEUR TRADITIONNEL NOUS CHERCHERONS ENSEMBLE DES SOLUTIONS
CONTRE LES MALADIES INCONUES, LES TIMIDITÉ, ETC.. SUCCÈS AUX AFFAIRES, COMMERCES
EXAMENS PERMIS DE CONDUIRE, PROTECTION INDIVIDUELLE, FAMILLIALES OU HABITATION
CONTRE TOUT LES DANGERS, TALISMANS ETC...
POUR TOUT AUTRES PROBLÈMES

N’HÉSITER PAS À ME CONTACTER

TRAVAIL SÉRIEUX, EFFICACE RAPIDE ET DISCRET VOYANT ALI VOUS RECOIT 7J/7 AU CABINET.


POUR UNE SOLUTION RAPIDE, ENVOYEZ PAR E-MAIL VOTRE NOM, PRÉNOM ET DATE DE NAISSANCE AVEC LE MOTIF DE VOTRE CONTACT ET JE VOUS CONTACTERAIS LE PLUS TÔT POSSIBLE.

DISCRETION 100% ASSURÉE.

CONTACT :

Email : ali.marabout@live.fr

Email D'urgence : alimarabout@live.fr

Téléphone : 00229 99 31 43 49

ALI MARABOUT PUISSANT

* Les résultats peuvent varier d'une personne à une autre *
Le 22/12/2016 à 20:13

Réponse de angela

oui, je ne me rappelais plus leur nom mais j'avais bien noté la fin de gendarmes spécialement formés à l'écoute des victimes d'agressions sexuelles, notamment pour les enfants. Je l'ai d'autant plus noté que cela me semble effectivement être un vrai problème, car cela demande vraiment beaucoup de doigté et de vigilance. Pour ne pas induire quoi que ce soit. Et, ne pas rajouter de "la violence à la violence" par une mauvaise accueil de la parole de la victime. Une personne "lambda", sans formation, je n'y crois pas pour ce genre de problématique!!! Mais, ces brigades ont apparemment d'ores et déjà été supprimées, la seule possibilité de les rétablir nous sera peut-être donner aux prochaines élections présidentielles. Cela serait une question à poser aux candidats. Ainsi que leurs engagements, plus généralement, dans cette lutte contre les agressions sexuelles.

CheyN, tu prêches à une convaincue :) Je suis plus que convaincue que les violences, et encore plus les violences sexuelles, sont la cause de bien des maux. Il y a un magnifique article à ce sujet sur le site STOP AUX VIOLENCES SEXUELLES, il faut aller dans la rubrique "téléchargements", puis dans "éthique et société", un médecin traite de ce sujet dans un petit texte auquel j'adhère totalement. J'ai tellement conscience de toutes les "petites" violences sur lesquels les gens ferment les yeux, et qui finissent par devenir la norme. Et cela, comme l'a dit Mme Guérin, cela commence dès la naissance, et dès les premiers jours. Quand ma fille était bébé, j'étais particulièrement réceptive à ces "petites" violences faites aux tout petits, et cela me révoltait car ils étaient si petits, si fragiles. Et je trouvais que c'était très violent pour des êtres aussi fragiles et dépendants. Les parents qui travaillent (sans jugement de ma part), et qui laissent leurs enfants en crèche, où les dames ont plein d'enfants à s'occuper, où parfois elles manquent "un peu" de sensibilité (cela m'a personnellement toujours choqué de la part de soi-disant "professionnels de la petite enfance" d'avoir aussi peu de sensibilité aux émotions des bébés et enfants). Les parents qui crient sur leur bébés, ou même sans crier qui les réprimandent et disent qu'ils font un caprice alors qu'ils ont à peine quelques mois... La liste est longue. Je sais qu'il ne faut pas tomber dans l'enfant roi, qui est pour moi l'autre versant de la violence faite aux enfants, une violence d'autant plus pernicieuse que douce sur la forme (là-aussi, je pourrais citer beaucoup d'exemples que j'ai pu voir et qui sont assez édifiants). Bref, je suis en désaccord avec beaucoup de choses qui sont faites actuellement, et je suis toujours choquée, encore aujourd'hui, et quel que soit le domaine (pas spécialement ce qui a trait à l'enfance), par le manque de sensibilité et d'empathie de beaucoup de monde, voir même de méchanceté gratuite, et parfois de cruauté.
Les tout petits sont tellement plein d'amour, certes ils réclament tout et tout le temps, mais ils n'ont pas cette peur et cette haine que les adultes ont. Je sais que mes propos sont durs, mais malheureusement, c'est actuellement ma vision. Quelque part, elle se rapproche de celle de Rousseau "l'homme est né bon, c'est la société qui le corrompt". Je vais m'arrêter là je crois ;) une fois partie, on ne m'arrête plus ;)

Pour des idées pour des prochaines émissions, Brigitte, (j'ai vu sur facebook que vous proposiez aux auditeurs de donner leurs idées d'émissions): une spéciale astrologie pour fêter la nouvelle année, ou plus classique, une émission sur le point G me plairait beaucoup :)
Le 22/12/2016 à 15:21

Réponse de CheyN

@angela :: ok c'est noté !

J'avais aussi retenu de revendiquer le retour des B.P.D.J. (Brigades de Prévention de la Délinquance Juvénile) pour libérer la parole des jeunes délinquants victimes de violences sexuelles et possiblement auteurs à leur tout.
D'après ce que j'ai compris, ces Brigades ont été abandonnées soit disant pour concentrer les effectifs sur la lutte contre les attentats terroristes OR les violences sexuelles sont en elles-mêmes des actes terroristes sur l'intimité d'une certaine façon.
Et bien sur, la violence sexuelle subie peut aussi être à la source de tout type de violences y compris celles qui débouchent sur des radicalisations terroristes, non ? ^=^
Le 21/12/2016 à 21:44

Réponse de angela

Voici sa réponse:

- pour la réforme de la prescription pénale vous pouvez vous inspirer des recommandations d’Eva Thomas, présidente de SOS-Inceste pour Revivre
http://www.sos-inceste-pour-revivre.org/#&panel1-2
ou simplement demander à vos parlementaires qu’ils votent l’imprescriptibilité des agressions sexuelles sur mineurs 1/ pour donner accès à la Justice au moment où la personne est en capacité de déposer la parole, 2/ pour pouvoir mettre à tout moment les pédophiles en soins.


Le 21/12/2016 à 20:28

Réponse de CheyN

@angela :: oui moi je veux bien ! Merci Angela. ^=^
Le 21/12/2016 à 18:01

Réponse de angela

Mme GUERIN m'a expliqué ce que l'on pouvait demander à notre député, en vue du vote du 12 janvier prochain pour lutter contre les violences sexuelles faites au mineur. Si besoin, n'hésitez pas à me demander. Moi c'est fait :)
Le 20/12/2016 à 10:15

Réponse de CheyN

@angela :: mais ouiiiiii bien sûr !!!! Quel beau titre en+!!! Bravo Angela... et merci pour ce joli rappel en partage :: c'est Noël ! ^=^
Le 19/12/2016 à 16:38

Réponse de angela

ceci est mon corps!!!! j'ai trouvé!!!
Le 19/12/2016 à 16:34

Réponse de angela

Merci quand même :) oui j'ai tenté une recherche sur internet... sans succès pour le moment
Le 19/12/2016 à 16:20

Réponse de CheyN

@angela :: oui je vois du film dont tu veux parler mais non je n'arrive pas à me souvenir du titre, même en faisant une recherche google (ce que tu as du faire aussi). Sorry ! ^=^
Le 19/12/2016 à 13:14

Réponse de angela

Quelqu'un peut-il me rappeler le titre du film dont a parlé Brigitte à plusieurs reprises, qui traite si bien de la séxualité. C'est avec un prêtre.... Chey'n peut-être, tu retiens pas mal de choses? ;)
Merci par avance.
Après avoir vu FESTEN, soit le pire, j'ai besoin de voir le meilleur :)